vendredi, janvier 02, 2009

CLOSURE Lp 97 (Mountain)

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

S'il y a un disque d'un groupe screamo qu'il faut absolument écouté, même quand on aime pas le screamo, surtout quand on aime pas le screamo d'ailleurs, pour se faire une idée de ce qu'est réellement le screamo, c'est bien cet Lp de Closure. Je crois bien qu'aucun groupe screamo n'est arrivé à cette perfection screamonesque! Vous me direz, c'est un point de vue personnel et je peux vous avouer que j'en connais pas tant que ça des groupes screamo. Pour tout vous dire même, le screamo m'emmerde! Le screamo tel qu'il est exploité maintenant me fait chier! Non le vrai screamo se faisait il y a 12 ans à New york. Tout ce qu'on a réussi à faire par la suite, c'est du sous screamo, du screamo pour adolescent en mal de rien du tout, du screamo asceptisé, du screamo stéréotypé, et le screamo a besoin de tout sauf d'être stéréotypé.
Fallait être là les mecs, c'est tout! Fallait être à new york en 97 et vivre le screamo au présent avec Closure sans qui le screamo ne serait jamais devenu ce qu'est maintenant le screamo. Bon! Moi je n'y étais pas, mais j'ai le droit de me la raconter non?

Closure, groupe screamo donc... mais pas que! Il y a une petite influence punk qui m'a toujours fait craquer! A part cet Lp cultissime, Closure a sorti un split Ep avec Breakwater qui est nettement moins bon. Ils ont également participé à une compile Mountain records, mais sinon rien. Même pas une petite disco sur Cd avec une ou 2 démos inédites, rien!
Il faudra vous contentez de ça, de ce monument du screamo et c'est déja énorme!!

CLOSURE Lp 97 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret 12 pages = 72MB)


8 commentaires:

Bonnnux a dit…

Salut Jean-Marc,

je profite de mon séjour à soigner ma gastro au chaud pour te refaire un autre commentaire - ça va devenir une habitude.
Bon, ça n'a rien à voir avec le disque mais plutôt avec le style de ce blog et les commentaires antérieurs du sieur Laurent sur l'odeur des disques (il a oublié l'odeur de tabac froid aussi, tu sais, quand les disques séjournaient longtemps et à répétition dans les bacs des distros des concerts enfumés ; renifle tes MRR, ça te reviendra tout de suite…).
Un pote m'a dit une fois en écoutant un disque plutôt tranquille (Yo La Tengo ??) que ça lui rappelait l'odeur du garage de son grand-père, un mélange de cuir, d'essence, de bois, de vernis, de poussière chauffés au soleil… T'imagines une chronique disque comme ça ? Déjà que certains se plaignent quand on cite trop de groupes ou pire quand on ne cite que des groupes quasi inconnus alors si on se lance dans la palette des odeurs…

Allez, à +. Txo bye.

Ps : c'est quoi l'adresse de ce site "past & present" ? je trouve pas.
Ps 2 : à l'occasion, je pourrai t'en donner, des adresses de blogs, des tonnes même.

jolicoeur a dit…

Salut Stef,
Mais j'espère bien que ça va devenir une habitude.. ça me ferait vraiment plaisir!
Justement, j'y pensais à poster un disque (mais sur mon autre blog) en rapport avec son odeur. Quand Laurent paralit de ça, je savais que j'avais un disque que j'avais quasiment gardé que pour ça, parce que la musique m'emballait pas plus que ça. Ce qui m'a toujours plus dans ce disque, c'était l'odeur donc et la texture de la pochette. je l'ai retrouvé l'autre jour et je l'ai senti. Il sentait comme les autres disques, le vieux et le renfermé.
J'ai quelques disques à vendre qui étaient resté chez un pote, ils sentent la pisse de chat et la bière. Mais ça commence à s'estomper.
Je crois que c'est bien si on parle de tout et n'importe quoi. Des chroniques classiques au bout d'un moment, ça manque un peu de folie.

Je sais pas pour l'adresse Past & present? tu as vu ça où?
Des adresses de blog, j'en ai à la pelle aussi. J'ai déja bien assez de mp3 à écouter. Bref, merci et j'espère à bientôt.
Jean marc

laurent a dit…

mais past & present, enfin! de ton post sur die 116. normalement ça marche en cliquant sur le nom, mais sinon c'est ça :

http://pastandpresentblog.blogspot.com/2008/11/nyposthc-2-parte.html

laurent a dit…

je viens d'écouter closure. c'est du screamo, non?

jolicoeur a dit…

Si on veut...

bonnnux a dit…

Salut Laurent

merci pour l'adresse.
Au moins, y'en a un qui suit…
et qui gère les commentaires de ce blog ! ;-)

Txo bye.

zen a dit…

Je croyais que c'était un groupe canadien ??

Sinon oui, ce disque est mortel, y a guère que Portraits of past qui ait fait mieux dans le genre. Sinon Funeral diner première période c'est super ressemblant à çà aussi... notamment le fabuleux split avec Staircase (enfin, sauf pour Staircase)
Sinon on se connait, on s'est déjà croisé, je suis un pote à Murielle de Lyon et j'avais vu la tournée HK/Blumen en 2005 et Aguirre à la friche au printemps dernier (j'étais une des rares personnes sans chien ni patch!). Ce blog (ainsi que l'autre, mais je suis plus un emokid !) me fait plaisir !

jolicoeur a dit…

Non, non, ils sont bien de NY! C'est Breakwater qui sont canadiens, enfin je crois.

Il y avait tant de chiens que ça à la friche? Enfin il me semble que je vois qui tu es.

Comme je disais sans blaguer, je connais pas grand chose en screamo, ni portrait of past, ni Funeral dinner. C'est un style qui m'a vite saoulé. J'en suis resté aux premiers groupes dans le style que j'ai connu, Closure, I robot, Inkwell,...

Moi aussi, je suis un (vieux) emo kid, mais faut pas le dire sur l'autre blog.
Et je suis ravi que ce blog te fasse plaisir.
Jean marc