jeudi, mars 26, 2009

PEU ETRE Ep 95 (Le brun, le roux corporation)

border="0"/

Le ep de PEU ETRE est une commande de Lionel.
Je ne vous ferai pas l'injure de vous présenter PEU ETRE... Si? Bon! Peu etre fait parti de la grande famille de la fameuse scène emo française des années 90 et était même au centre de cette scène, c'est à dire Niort (lire l'interview d'Alcatraz).
Les mecs de PEU ETRE ont ensuite joué dans Alcatraz et peut être dans d'autres groupes? Il y en a un qui sait dans la salle?
Je suis assez surpris en réécoutant ce disque. Je trouve que la guitare sonne par moment comme celle de Leatherface. Le résultat final n'est pas du tout le même mais les plans de gratte, le père Franckie ne cracherait pas dessus je suis sûr!
Peu etre a sorti une split demo avec Robot monster, un split ep avec Anomie, un split cd avec Rachel et Carther matha,... que des splits quoi! Il y a surement des compiles, mais j'ai eu la flemme de chercher.
La pochette de ce ep est faite avec la pochette d'un autre disque sur laquelle a été collé des photocopies. C'est pas laid...
A part ça...


PEUT ETRE Ep 95 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + inserts = 30MB)

26 commentaires:

laurent a dit…

à part ça... bin franchement, que tout ça est prétentieux, bon dieu. au moins on comprend pas les paroles, mais le chant reste quand même insupportable. je préfère encore cannibal corpse. "ne me juge pas trop viiiiiiiite", le pauvre, achevez-le! quelqu'un a lu sa prose sur le hardcore jusqu'au bout? au secours!
je suis un peu (pas assez?) méchant, mais j'ai eu une dure journée, à supporter le rap (puis la techno) de mon voisin ("là on est en mode fête" c'est ce qu'il m'a sorti quand je suis allé gueuler).

mis à part ça, je voulais te demander un truc : dans ma detresse, aujourd'hui, je suis tombé sur mes CDs de kerosene 454. qui se souvient de ce groupe? y avait-il tant de bons groupes à l'époque pour qu'ils passent inaperçus? ou y a-t-il si peu de bons groupes aujourd'hui pour que je me rende compte seulement maintenant de leur classe infernale? voilà. j'ai race (qui rassemble des EP je crois), at zero et came by to kill me. si y'a aut'chose que tu peux nous faire partager, tiens-nous au jus!

jolicoeur a dit…

La prétention, c'était un peu la particularité de cette scène. Ca avait le mérite au moins de placer la barre un peu haut, même si c'était loin de péter au niveau de la barre.

K454, la tuerie ce groupe!! Une grosse claque pour moi le 1er cd.
Malheureusement, ils n'ont rien fait d'autre.
Race regroupe les 3 eps et le 1er Lp (peut être avec des morceaux de split ep) et ils n'ont sorti que 2 lps ensuite.
Par contre les gaziers jouent maintenant dans Report suspicious activity avec Vic Bondi et Jay robbins, et ça c'est vraiment excellent.
j'ai Oswego aussi, dans la lignée K454, c'est à dire plus lent, plus répétitif, plus chiant!

Si! J'ai un disque où il y a d'autres morceaux de K454, c'est le cd Touring japan

http://bandtoband.com/index.php?Page=Search&AlbumId=18948

Bluetip, c'est excellent sur la compile. Mais c'est qu'une copie que j'aie et je peux pas proposer ça sans pochette. Tiens, ça me fait penser qu'il faut que je l'achète...

ChristOff a dit…

Bof, le truc sur la prétention m'a toujours paru zarbi, franchement...

Disosn que la "scène émo" avait décidé de pas parler de meuf, de rock et de bitures... okay, si ce parti pris en soi est "prétentieux", on peut ranger un paquet de groupes dans cette catégorie, nan ? J'ai toujours trouvé que la façon dont on collait une étiquette "prétentieux/intello" sur l'émo était de la pure mauvaise foi. Je dis pas que ça n'a jamais existé des groupes d'émo prétentieux, mais sérieux, j'ai vu une tripoter de groupes "cooools" qui se la racontaient tellement plus que les groupes d'émo...

Qu'on trouve le discours pérrave, ça je pige, mais bon, moi je trouve pas ça choquant que des gens prennent un minimum leur message "sérieusement", surtout quand c'est fait sans arrogance.

Je pense que le côté "prétentieux" était surtout en réaction à la vision disons très "do it yourself" non profit lié à cette scène, et qui fâchait bien vite les gens en France au début des années 90's.

jolicoeur a dit…

Avoue quand même que dans la forme il y a une certaine prétention. Les groupes en faisaient des caisses, expliquaient leurs textes, avaient encore des textes à coté, employaient un vocabulaire pas forcément courant. Après c'était une tendance, je suis pas certain que tous les groupes pouvaient prétendre au statuts de groupe intello. De toutes façons à partir du moment qu'on fait de la muisique, qu'on est artiste, on est intello.
Il y a un peu ce problème à refuser le fait d'être un intello, comme celui d'être prétentieux. Ca peut être positif d'être prétentieux. Prétendre par exemple vouloir faire quelque chose de nouveau et d'un peu plus ambitieux comme l'a fait la scène emo. Après péter plus haut que son cul, c'est autre chose et je suis d'accord avec toi christophe, il y a un paquet de groupes qui se la racontent, surtout dans le hardcore, genre "on est l'élite de la jeunesse, on réfléchit à des trucs que les autres n'ont même pas idée". Les zines hardcore des années 80 sont insupportables à lire à cause de ça, ils sont aussi prétentieux que creux.

silvin a dit…

Et ben vous en racontez !!!

N'oubliez pas que ces gens avaient plus ou moins notre age et que l'emo était bien à la mode dans les grandes villes qui avaient des facs de philo socio psycho anarco socialo stylo pinso artistico micro emo screamo ...

Et puis il y avait le POLITIQUEMENT CORRECT sous jacent :
- le pogo était mal vu et même interdit, on disait : "pogo macho pogo bobo"
- il fallait essayer d'avoir encore un discours clair et réfléchi à 4 heures du mat'...
- Les années 80 sauvages et brutes étaient passées...
- Quand il y avait un pb à la buvette, il fallait prendre rendez-vous pour faire une réunion...
- Il fallait tout réfléchir, penser pas pour avoir raison mais plutôt pour être un maximum correct
- A mon avis, ce que vous appelez "prétention", c'est tout un syndrome français de l'époque : on avait du mal à faire les choses tout simplement, on croyait qu'il fallait tout expliquer, c'était la suite des punk-hard-core-straight-edge-US des années 80 vers l'emo des années 90... Je pense tout naturellement à un label US comme REVELATION record et à des groupes comme Quicksand, Fugazi... Les pionniers de l'emo... Qui s'appelaient Gorilla Biscuits ou Minor Treat avant...
- Juste pour dire : avecl'espagnol et l'anglais, on nous apprenais à dire au début de chaque phrase : "yo pienso que" ou "i think that", soit "je pense que"... Et quand on parlait avec de vrais étrangers, ça les faisait rire, ils disaient : "il n'y a que les français qui pensent !" ou "pourquoi tu me dis que tu penses ce que tu dis ? Puisque si tu le dis, c'est bien que tu le pense ???", ils avaient raison, c'était plus simple de leur point de vue !!! Eux faisaient, parlaient au présent, ne faisaient aucune "concordance des temps" et ne théorisaient pas !!! Mais bon, c'est trés "français" cette façon de tout expliquer... Ce que je n'ai pu m'empêcher de faire là ;) je m'en excuserait bien, mais ça aussi c'est trés "français"...

> Ca a permis de bonnes choses, mais on a perdus en spontannéité, en vie, les concerts devenus stastiques, on se trémoussaient sur place et on s'excusaient quand on touchait quelqu'un... Il fallait tout controler, se controler surtout...

Perso, je ne suis pas un bourrain, mais j'ai vécu cette transition... Et la transformation m'a fait changer, depuis l'an 2000 je n'arrive pas à être "simple consommateur de punk" et aller aux concerts, sauf si c'était pour servir des bières et danser de l'autre coté du bar en ouvrant des bières en boite qu'on versait dans des gobelets en plastique !!! Pas trés (éco)logique tout ça... Pourtant déjà on boycottait La Colaïne et les MacDo

> J'ai eu la chance de voir KEROSENE 454 et BLUETIP le même soir à Toulouse... Sacrée soirée... En rentrant on a retrouvé le voisin inconscient dans une mare de sang en bas des escaliers... Impréssionnant... Rien de grave rassurez vous : une arcade explosée... Il sentait l'anis trés fort !!!

Si tu veux JoliCoeur... Moi je l'ai le disque de Bluetip, car ce soir là, j'avais tout pris : CDs et tee Shirts, je les ai portés longtemps... Le logo de K454 était superbe et ede trés bonne qualité...

> Je trouve quand même que Bluetip était un groupe trés "stylé" avec que des "beaux gosses", j'avais, même à l'époque, l'impression d'être devant les "2be3" version DISCORD... C'était bizarre... Je préfère JAWBOX et SAMIAM, par exemple, à mon avis, plus authentiques...

Et ben voilà,je vous disait au début que vous en racontiez bcp et du coup c'est moi qui en raconte le plus...

Quand on théorise les théoritiens, voilà ce qui arrive... :)

silvin a dit…

Je me relis et je m'apperçoit que je n'ai mlême pas parlé de l'album... C'est pas faute d'en avoir mis une tartine...

Il me semble que j'ai vu PEU ETRE à Dijon lors d'un festival... Sans grande concéquences pour moi...

Je me souviens d'Anomie par contre, et pour rebondir sur ce qu'a dit Laurent : "on comprends pas les paroles au moins", juste une anecdote : le groupe, avant de jouer, distribuait les paroles traduites des chansons, pas moyen d'échapper à ce qu'ils disaient donc !!!

J'avais apprécié à l'époque... J'ai gardé ce feuillet longtemps et je me demande si il n'est pas dans un de mes cartons !!! C'est dire...

jolicoeur a dit…

C'est dingue Silvin! T'es aussi bavard derrière un clavier que dans la réalité, je pensais que ça pouvait être possible ;-)

Ton point de vue est assez pertinent je trouve mais je permet de répéter que la prétention n'était pas un phénomène inventé par les emo kids. J'ai vécu le hardcore dans les années 80 et c'était des fois sacrément prétentieux. Encore maintenant, ça m'arrive de bien rigoler quand je lis des fanzines. Mais c'est surement une des conditions pour que ça évolue.

J'ai vu aussi K454 et Bluetip mais moi c'était au pezner à Lyon. Je me rappelle que Gilles avait acheté ce fameux split Cd, c'est pour ça que je l'ai en cdr. Si tu l'as et si tu as un scan, à l'occasion ça m'intéresserait bien de récupérer le visuel histoire que je le poste.
Bluetip, c'était pas les seuls bogoss, GvsB étaient pas mal dans le genre aussi, ça les empêchait pas de faire de la zik excellente.

Par contre, je me rappelle pas avoir vu peu être. Alcatraz oui! je sais pas si eux distribuaient les textes au concert. L'idée est pas mal mais je la trouve diablement "prétentieuse"!

silvin a dit…

> Peut être que tout ça est simplement humain ???

Et puis, quand on fait des activités "artistiques", entre la conception et la réalisation, on passe quand même pas mal de temps seul ou en microcosme... Si bien qu'on voudrait dire au reste du monde pourquoi et comment on fait ça...

Difficile de poser sa galette et de la laisser grandir toute seule !!! Difficile de s'oublier pour ne laisser voir que le résultat...

Et peut être que ça n'a rien à voir avec le milieu dans lequel on évolu, être "humble" n'est pas donné à tout le monde...

Et là, je sais de quoi je parle, je ne l'ai pas toujours été !("errare humanum est" comme on disait à l'époque)

> Ce n'est pas le split que j'ai mais l'album de bluetip, noir et doré, le numéro 101 de Discord...

Je n'ai pas de scanner en ce moment, sinon, je te l'aurai déjà envoyé par email !!!

> Quand à mon coté bavard, ce n'est pas un clavier qui va y changer quelquechose !

Et puis ça fait du bien de parler de sujets si interressants...

Anonyme a dit…

salut
pour info, jamais joué à Dijon

Pierre a dit…

moi j'ai bien aimé...c'est parce que je suis emo !

jolicoeur a dit…

Salut Anonyme,
T'as l'air sûr de toi! Tu faisais parti de Peu être?

Silvin, je l'ai déja le Bluetip. Peut être même que j'en ai d'autres...
Ca me dérange pas que tu sois bavard, surtout dans le blog, plus il y a de commentaires, plus c'est vivant, moins j'ai l'impression de faire ça dans le vent!

Et ça fait quelle impression Pierre de se sentir emo?

silvin a dit…

Moi aussi, je suis "emophile", faut pas croire... C'est pour ça que je parle tant !!!

> Et si il n'ont jamais joués à Dijon, ça confirme mes doutes... Et mon Alzheimer...

;)

silvin a dit…

Encore moi (décidément...)

Je l'écoute en ce moment et :
je crois que ce qui me géne, c'est le chant... Ca aurait peut être valu le coup de faire une face B instrumentale !!!

Quand à cette impression de brasser de l'air quand on fait un blog, je vois ce que tu veux dire... C'était exactement pareille pour moi avec la peinture...

Tiens, tant que j'y suis, si vous avez quelques secondes en trop un de ces jours, vous pouvez passer voir le mien à :
http://sometimetolose.blogspot.com/

Bonne journée à toutes et tous :)

ChristOff a dit…

Bouais, alors, déjà je vois pas le rapport entre Kerosene 454 et Peu Etre. Sans chipoter, c'est juste pas du tout le même "univers", non ?

Et puis dire que distribuer ses textes, ou écrire des textes c'est "prétentieux", je pige pas, vraiment. A la limite, si Peu Etre étaient "prétentieux", on s'en fout (de mon point de vue, ils l'étaient pas, mais c'est tellement subjectif que ça n'est pas intéressant)... Ce qui est relou, c'est le "procès d'intention" systématique qui est fait en bloc, pour des trucs que je pige pas. Ecrire des textes pour expliquer ses chansons, c'est tout sauf prétentieux. Il me semble même que ça part de l'idée de "partager" du mieux qu'on peut avec les gens du public, désacraliser les "barrières" musiciens/consommateurs, remettre en question l'organisation sociale du punk, questionner les relations punks normalisées, la tradition punk, et tout ça.

Que tu/vous trouviez les textes cons ou pas à votre goût, je pige, je cherche même pas à le discuter... mais c'est pas pour ça que c'est prétentieux. Quand je lies les textes des groupes "cooools" de punk français de l'époque, je me sens pas concerné ni intéressé. Je les trouve cons. Mais sérieux, je me vois pas dire : "la scène punk franchouillarde des années 80-90 était prétentieuse parce que (mettre ici argument à la con, ou vague ressenti "conforme" que tout le monde balance sans l'avoir jamais vérifié)".

Vis-à-vis de l'émo politisé français des années 90, je ne peux m'empecher de dire que l'univers punk local a jamais voulu de nous et a touours trouvé les arguments les plus débiles pour juste expirmer un mal aise. Le truc c'est que la musique plaisait pas (pas assez connoté "de la rue" ?) et que comme en même on clame tous et toutes que le punk c'est "plus que de la musique", alors on peut pas dire "musique de merde, dégage".

Ce qu'on faisait était ni génial ni inovateur, mais c'est marrant, par exemple quand Crass distribuent leurs paroles et font des méga livrets, la scène punk se roule par terre de bonheur et dit amen. Si c'est un groupe "émo", c'est du caca pleurnichard et arrogant... Faut s'entendre.

Pour moi, avec toute l'inobjectivité dont je suis capable, il me semble que Peu Etre étaient en tout cas plus proche de Crass que Reich Orgasm ou j'sais pas quoi.

Ouais, le choix était de tenter de faire du punk "plus que de la musique". C'était parfois maladroit, souvent juvénile, et même peut-être débile par moment. Mais moi, ça m'a toujours semblé humble. Humble parce que pour la première fois, j'ai lu et entendu des gens se "remettre en question". Et justement, moi qui n'ai jamais été à l'école, qu'est pas mon BAC, qui vient d'une famille de prolo, bé ce qui me touchait c'était que ç'était pas un truc d'artistes maudit, c'était un putain de cri de rage contre les éternels dominants. C'était enfin un putain d'espace de liberté, où on laissé pas les plus virils, les plus forts, ceux qu'avaient les plus grandes gueule dicter ce qui était "cool" et "punk". Le punk laissait de la place à d'autre perception, d'autres façon de voir et exprimer les choses. C'était un peu de liberté, loin des docks obligatoires, loin de l'attitude rock'n roll obligatoire. On pouvait être p'tit, timide, gros, laid, ou j'sais pas quoi et participer au punk.

Bon, bref... moi je prétends à zéro objectivité hein... J'suis un p'tit gars pas super malin, pas super éduqué, qu'à kiffé le punk quand il a enfin été désireux de laisser les cliché "rock" et qu'il a accepté d'au moins essayer d'être autre chose qu'un univers de plus d'apparences, de slogans, de modes, de règles, et tout ça...,

Et puis, les "spécialistes" de l'émo qui ramènent leur fraise pour raconter des trucs faux (genre on juge un groupe sur un concert qu'il n'ont jamais fait... ça en dit long sur la crédibilité du jugement exprimé)... ou qui compare ce qui est incomparable, je me demande juste de quoi ils causent...

Peu Etre et Kerosene 454 sont à peu prêt autant comparable que Discharge et Kickback...

Allez, la bise, keep da faith comme on dit...

laurent a dit…

oh hé du calme là, je reconnais que mon commentaire était un peu agressif dès le départ.
bon, j'ai pas aimé, je l'ai dit, c'est pas grave et j'aurais même pu fermer ma gueule vu que personne m'a obligé à écouter un disque mis gratuitement à la disposition de tous. mais c'était pas un procès d'intention, je juge pas "une scène" ou "un style" je parlais d'un groupe, et encore, d'un disque. j'ai dit que ça sonnait prétentieux, comme moi quand j'avais 15 ans et que je croyais tout connaître parce que j'avais fait un peu de philo à l'école. j'entends rien d'intello là-dedans, loin de là.
par contre on est d'accord sur un truc, je trouve crass tout aussi prétentieux et sûrement plus insupportable. je sais pas si mes groupes préférés sont cooool, mais ce que j'apprécie pas du tout c'est qu'on me rentre des leçons de morale dans le crâne à coups de punk rock. quand je veux réfléchir, je sais ouvrir un bouquin ou un journal.
tu comprends qu'on puisse trouver les textes cons, bin voilà, c'est ce que j'ai dit, ni plus ni moins. ça doit être désagréable à lire pour quelqu'un qui comme toi (si j'en juge par le lien vers stonehedge) s'est autant investi dans ce mouvement, et j'en suis désolé, mais si tu viens d'une famille de prolos (comme moi, et j'suis pas près d'en sortir) t'en as vu d'autres.

kersosene 454 ça n'avait effectivement rien à voir avec le reste, ça me parait évident, je parlais de ça pasque j'avais pas écouté depuis presque dix ans et que j'aime bien lancer des pistes à jean-marc. mais c'est pas gentil de dire que peu être ressemble à kickback...

Pierre a dit…

Pour en rajouter une couche, je ne trouve vraiment pas ça prétentieux, surtout par rapport à la "scène emo" dans son ensemble. Encore faut-il se mettre d'accord sur ce qu'est l'emo...
Je trouve cette musique ma foi bien originale et je ne la classerai même pas dans l'emo pour ma part.
En tout cas, je savais pas qu'il y avait eu des groupes français qui jouaient dans ce registre à cette époque !

ChristOff a dit…

Yep, disons qu'il y a tellement eu de truc "anti-émo" au court de 10 dernières années que je dois être un peut "susceptibles"...

Disons que le discours récurant en la matière (ce que j'en ai pigé, avec je le répète la totale capacité à être à côté de la plaque comme tout l'monde), je l'ai toujours juste trouvé zarbi et de mauvaise foi, en plus d'être agressif et moralisateur...

J'ai pas de stress avec l'idée que des gens détestent la zique, la voix, les paroles, c'est juste les fantasmes qu'il a toujours été de bon ton de construire autour d'un truc somme toute assez "inofensif" qui me font halluciner.

La "scène émo", j'ai vu des trucs incroyables comme fantasmes à son sujet : des fils et filles à papa, bourgeois, intellos, méprisant, sur d'eux/elles...

Moi, en tout cas, j'ai pas connu ça, et c'est vrai que ça m'énerve comme l'histoire est souvent ré-écrite, sur la base de truc vraiment super con.

Un truc que moi en tout cas je pense (et tant pis si ça fait de moi un type prétentieux), c'est qu'en France, la scène émo diy a au moins apporté un paquet de trucs chouettes, et que tout le monde fait comme si souvent les groupes/labels/distros "émos" avaient pas été un peu "pionniers" dans le Do It Yourself.

Pas que ce soit crucial en soit hein, mais bon, parfois je lis des truc super fous sur l'émo, bourré de préjugés, tout ça... pas que ce soit la fin du monde de lire tout ça, mais parfois j'ai super envie de hurler "ma" vérité (en sachant qu'elle est forcément partielle).

Des fois, j'ai super envie de "rétablir" un semblant de "vérité"... c'est pas une croisade, juste des petits moments ou je trouve que le traitement global de tout ça est sacrément injuste.

Je trouve ça chiant cet espèce de consensus chez les punks. Il existait déjà à l'époque. Ce truc que je trouve justement moi super prétentieux, ce p'tit clin d'oeil qui dit en substence "ahah, regarde ces gosses, y connaissent que dalle au vrai punk". Ce p'tit truc de bande de pote, où on est toujours les patrons parce qu'on est les plus forts, et que dès que quelqu'un tente de sortir de la bande, faut qu'on le rappelle à l'ordre.

Je pense honnêtement que l'émo est une composante intéressante de l'univers punk. Je pense que l'émo a contribué à élargir intellectuellement et humainenemnt les perspectives punks. A liberer quelques petits espaces.

Y a eu des groupes d'émo de merde, mais comme y a eu des groupes de crust ou de je sais pas quel sous-genre de merde. C'est pas grave. Pas de quoi se prendre la tête.

emo-chloro-phile a dit…

J'ai encore changé de pseudo, désolé ! (silvin)

J'ai l'impréssion d'avoir un peu foutu la m**** avec ma grande gueule... :(

Au moins y'a de l'avis et de la vie sur ce blog !!!

Ca va faire plaisir à JoliCoeur !

(Allez lire sa chronique de du split GUS/GUS de février ou il était tout triste d'être tout seul...)

Belle discussion, je trouve, bel hommage à "peu être", non ?

14 ans aprés cette petite galette en vinyl, il y a encore des vagues... C'est beau !

J'ai repensé à tout ce que j'ai pu écrire ici et il s'avère que j'avais oublié le principal :

punk = live

"Stay punk, stay alive" comme on dit à Montceau... (silvin)

jolicoeur a dit…

C'est vrai que ça me fait plaisir tous ces commentaires et je suis vraiment désolé de ne pas y participer mais vous vous en sortez pas si mal sans moi, non? A vrai dire, le soir en rentrant du taf, je les lisais avec plaisir mais je me sentais pas le courage d'y répondre, trop compliqué!
Et maintenant c'est beaucoup trop long...
Je répondrais quand même à Christophe pour lui dire que quand je disais prétentieux à propos des textes distribués dans les concerts, c'était d'une façon ironique. J'avais bien mis les parenthèses pour souligner l'ironie mais c'est pas facile à faire passer à travers des mots.

Et je suis complètement avec toi pour dire que la scène emo a apporté quelque chose de neuf. Je l'ai pas vécu en tant qu'acteur (ou à peine), simplement en tant que spectateur et consommateur, mais ce que j'aie ressenti c'est vraiment du sang neuf, une vitalité qu'il n'y avait plus dans le punk ou le hardcore. Chaque groupe que j'écoutais me faisait remettre en question mes gouts et ma conception de la musique et surtout, me donnait envie d'y retourner.

C'est pas le tout mais je sens que la fatigue me reprend, je retourne faire la sieste. Surtout, si vous vous engueulez, restez courtois.
Et merci de faire vivre ce blog!

Rémi a dit…

Peu Etre ont aussi sorti une split tape avec Undone. Les deux faces sont live, le son est relativement bon, Undone envoient le mosh et Peu Etre sonnent super agressifs dessus. Moi ils me rappellent Uranus sur cet enregistrement (ce que je prefere de Peu Etre en tout cas.)

Sinon, je suis toujours a la recherche d'une copie de leur split demo avec Robot Monster. Merci...

jolicoeur a dit…

Salut Rémi,
Je crois pas connaitre cette splitK7 avec Peu être, faut dire que je suis pas un grand fan de live. C'était une k7 qui était sortie suite à un concert à Tours (comme Spitboy, Symptom of isaac, Anada,...
Par contre, je dois avoir la split k7 avec Robot monster, Quand j'aurai fait un peu de tri dans tout ça....

Rémi a dit…

Hey :)

Je ne crois pas que la split cassette Undone/Peu Etre fasse partie de cette serie de cassettes live. La mienne est un Benefit pour les droits des animaux et est sortie par les groupes eux-memes je crois (ma copie est a l'etranger, pas moyen de verifier ca...) Enfin bref...

Et juste pour etre sur qu'il n'y ait pas de confusion, je cherche une VRAIE copie de la split tape Peu Etre/Robot Monster, pas un upload (je l'ai deja entendu, c'est juste le dernier truc de Peu Etre qu'il me manque pour finir la collection...)

Par contre, un upload de la demo de 2138 (si tu as), je dis pas non...

Merci!

jolicoeur a dit…

Si ça te branche, je peux te faire une copie cd de la split démo, c'est mins bien que l'originale mais c'est mieux que du mp3.
Quant à 2138, je dois l'avoir et je posterai ça dès que la retrouve.

Rémi a dit…

Haha, non, je deteste les CDrs, je me contenterai des MP3s.

Merci quand meme cela dit.

Anonyme a dit…

Le bon lien pour l'interview d'Alcatraz :
http://vendettazine.wordpress.com/2012/04/08/alcatraz-fin-99/

jolicoeur a dit…

OK merci Anonyme, je vais modifier.